Paragraph

Les 10 techniques majeures

Alimentation, réglage alimentaire, pratique de la diète (monodiète et jeûne). Compréhension des nutriments, de la nutrition et de l'alimentation dans son sens large. Utilisation des compléments alimentaire à haute valeur biologique. Hygiène intestinale.

Culture physique et gymnastique des organes. Elle permet de travailler la souplesse, le tonus musculaire en favorisant l'auto-massage des organes. C'est pourquoi, nous pouvons la définir comme 'l'action des muscles rouges(de la volonté) sur les muscles blancs (des organes). Découverte de l'exercice physique par différentes méthodes.

Soins par l'eau sur le plan curatif. Eau froide ou chaude, eau douce ou salée, par voie interne ou externe. Utilisation et application de cataplasme (boue, argile, moutarde, miel, etc.). Bienfaits et contre-indications du sauna ou hammam. Salmanoff et Kneipp, figures de proue de l'hydrologie.

On ne peut soigner que si l'on tient compte de l'aspect psychologique, mental, émotionnel et spirituel. La psychologie intervient surtout dans le déconditionnement des automatismes nuisibles à notre épanouissement. Elle permet d'approfondir son rapport à soi, aux autres et à son environnement. Les techniques de relaxation sont donc concernées. Se libérer du connu, des états de conscience qui confinent à la négativité et déjouer les stratégies et schémas destructeurs. Être en phase avec ses émotions (joie...) philosophique de "qu'est-ce qu'être thérapeute". Yoga et méditation font également partie des techniques utilisées par le naturopathe.

Utilisation des plantes à des fins émonctorielles c'est-à-dire dans le but de stimuler les émonctoires et donc de favoriser l'élimination des corps indésirables. Elles ne s'utilisent pas dans une perspective antisymptomatique ou alors uniquement pour soulager une souffrance ou une gène à condition de connaître l'étiologie de la maladie.

Phytothérapie, gemmothérapie, spagyrie et aromathérapie s'inscrivent dans cette perspective.

Stimulation des zones réflexes à travers les méridiens nerveux et énergétiques ce qui a une action favorable sur l'ensemble du système neuro-endocrinien. Réflexologie plantaire et sympathicothérapie s'inscrivent entre autres dans cette technique.

Exploitation et l'exposition naturelle aux rayonnements et aux radiations naturelles tel que le rayonnement solaire (lumière, UVA et infrarouge), le rayonnement thermique mais aussi tous les autres rayonnements électromagnétiques d'origine terrestre/cosmique, ionisation négative et, finalement, les ondes acoustiques.

L'électrothérapie et la chromothérapie font partie de cette technique.

Techniques respiratoires grâce auxquelles on améliore la ventilation. Apprendre ou réapprendre à respirer. La respiration provoque un auto-massage des organes. la culture physique, en permettant l'hyperventilation, rentre aussi dans le cadre de la pneumologie. Toutefois il existe des appareils spécialement conçus pour travailler directement sur la respiration, tel que le bol d'air Jacquier ou Plent. Le but étant une meilleur oxygénation du sang et donc une oxygénation cellulaire optimisée. Le yoga et l'aromathérapie peuvent également faire partie de cette technique.

Pratique du massage et des manipulations manuelles basiques. Le drainage manuel permet d'activer une triple circulation à la fois du sang, de la lymphe et de l'énergie vitale. Pour les manoeuvres plus complexes il vaut mieux se tourner vers un ostéopathe ou un chiropracteur. Drainage lymphatique et massage de Breuss interviennent dans cette technique.

Utilisation du bio-magnétisme. Bien que cela s'apparente à l'actinologie, l'action des fluides constitue une technique à part entière. Magnétisme et radiesthésie prennent ici leur place.

Prochaine rentrée 16 août 2019

Limite des candidatures 16 août 2019

S'inscrire en ligne